Complotisme, populisme ? Le sociologue Gérald Bronner affirme dans Télérama que “l’écran est l’arme du crime idéale pour cambrioler notre cerveau”.

Apocalypse cognitive, Gérald Bronner

Apocalypse cognitive de Gérald Bronner

Apocalypse cognitive, de Gérald Bronner, est paru le 6 janvier 2021 aux éditions PUF. Gérald Bronner est professeur de sociologie à l’Université de Paris, membre de l’Académie des technologies et de l’Académie nationale de médecine. Il a publié plusieurs ouvrages couronnés par de nombreux prix. Son dernier ouvrage paru est Cabinet de curiosités sociales (collection « Quadrige », Puf, 2020).

Le sociologue Gérald Bronner : “L’écran est l’arme du crime idéale pour cambrioler notre cerveau”

Par Juliette Cerf
Publié le 01/02/21

Gérald Bronner chez lui, à Paris, le 25 janvier 2021.
Gérald Bronner chez lui, à Paris, le 25 janvier 2021. Roberto Frankenberg pour Télérama

Rumeurs, complotisme, populisme… Le chercheur spécialiste des croyances, qui publie “Apocalypse cognitive”, décrypte les mécanismes de la crédulité. Et fait de la rationalité son grand combat.

Il épinglait dans une chronique en 2015 les « prêcheurs d’apocalypse » inondant Internet de leurs « prédictions effrayantes » ; mais il n’a pas hésité à intituler son nouveau livre Apocalypse cognitive. Il y critique le maniement de la peur, et autres émotions ou intuitions qui nous empêchent de raisonner ; mais il ne craint pas, dès la couverture, de paralyser son lecteur en y arborant la terrifiante tête de la Gorgone Méduse peinte par le Caravage. Il décrypte la dérégulation du « marché cognitif », soumis à la folle pression numérique ; mais il sait parfaitement, tout en ayant un solide ancrage institutionnel, se situer sur cette scène très concurrentielle du débat d’idées. Où il vient de réaliser un hold-up : le 20 heures de France 2, C politique sur France 5, Clique sur Canal+, Livres & vous sur Public Sénat ; couverture du Point (où il est éditorialiste), L’Express, Le Monde, L’Opinion, Le Figaro, Les Échos, La Croix ; matinale de France Inter, Grande table de France Culture, journal d’Europe 1… Les médias s’arrachent les idées claires et malignes du sociologue analytique Gérald Bronner, dont l’essai, sorti le 6 janvier, caracole en tête des ventes, promis à écraser les trente mille exemplaires de La Démocratie des crédules (2013).

Lire la suite de l’article sur Télérama (article réservé aux abonnés)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.