Aurélien Bosc sur la réouverture des cinémas le 22 juin : “Fonctionner à 50% dans la durée n’est pas possible”

Au micro d’Europe 1, Aurélien Bosc, président des cinémas Pathé Gaumont, a rappelé les mesures sanitaires que prévoyaient les cinémas pour leur réouverture le 22 juin, avec une capacité d’accueil des salles notamment limitée à 50%. “On espère être rapidement en capacité de revenir à des jauges nettement supérieures”, indique-t-il.

Les cinémas vont rouvrir le 22 juin, mais avec des protocoles stricts (photo d'illustration).
Les cinémas vont rouvrir le 22 juin, mais avec des protocoles stricts (photo d’illustration). © Lionel BONAVENTURE / AFP

INTERVIEWAlors que le déconfinement se poursuit jour après jour en France, les cinémas, eux, n’ont toujours pas pu rouvrir leurs portes, devant encore attendre le 22 juin pour accueillir à nouveau des spectateurs. Et si le débat s’ouvre sur une éventuelle réduction des règles sanitaires, notamment à l’école, les salles préparent leur rentrée en tenant compte de la mise en place des mesures indispensables face au coronavirus. “Quand on entend l’ensemble des secteurs qui commencent à réfléchir à une réduction des contraintes, on s’en réjouit”, réagit sur Europe 1 Aurélien Bosc, président des cinémas Pathé Gaumont, qui rappelle que, dans la durée, ces mesures risquent de fragiliser encore un peu plus les cinémas.

Concrètement, deux grandes mesures, spécifiques à l’activité des cinémas, sont prévues. Tout d’abord, “la réduction de nos jauges, à savoir la capacité de nos salles, qui va être limitée à 50% avec un fauteuil sur deux”. Cette mesure, précise Aurélien Bosc “a vocation à générer une distanciation physique suffisante dans nos salles, et est très impactante sur la façon d’opérer des salles”.

Deuxième principale mesure : l’étalement des horaires. “On va essayer d’avoir des plans de séance qui permettront plus de fluidité dans nos halls et nos zones de passage”, explique encore Aurélien Bosc.”Des charges fixes très importantes”

Sur Europe 1, le président des cinémas Pathé Gaumont rappelle toutefois que “fonctionner dans la durée avec une jauge de 50%, ce n’est pas possible et souhaitable”, les cinémas étant des établissements “aux charges fixes très importantes”. Fonctionner à 50% est une première étape satisfaisante, pour relancer la machine, mais on espère être rapidement en capacité de revenir à des jauges nettement supérieures”, dit-il encore.

Source: Europe1:

https://www.europe1.fr/culture/reouverture-des-cinemas-fonctionner-a-50-dans-la-duree-nest-pas-possible-3973469

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.